Avions de combat en Indochine

LACIN

Aperçu de cet Ouvrage

Appelées dès 1945 à servir outre-mer, l'armée de l'air et l'aéronautique navale doivent faire appel aux appareils des forces alliées désormais en grand nombre et sans emploi. Jusqu'à la fin du conflit indochinois en 1954, qu'ils soient aviateurs ou marins, les pilotes français depuis la fin de la deuxième guerre mondiale utilisent donc une douzaine d'avions de combat d'origine étrangère.

Quelques appareils britanniques, comme le Supermarine Spitfire MK-IX ou le De Havilland Mosquito DH-98, mais aussi une très grande majorité d'avions américains, allant du Republic Thunderbolt P47 au Bell Kingcobra P-63 en passant par le Douglas SBD Dauntless, constituent ce parc d'Extrême-Orient.

Parmi eux, six appareils ont participé aux terribles combats du camp retranché, au-dessus de la cuvette de Diên Biên Phu. Les Grumman Bearcat F8F et Hellcat F6F, le Curtiss Helldiver SB2C et le Chance Vought F4U Corsair ont fourni, comme chasseurs bombardiers, un appui aérien important aux troupes encerclées, tout comme l'ont fait les deux bombardiers, le Douglas Invader B-26 et le lourd quadrimoteur Consolidated Privateer PB4Y.

Cet ouvrage, aux travers de photographies d'époque, présente ces six appareils emblématiques de la guerre d'Indochine.

84 pages

83 photos

10,00 €